• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 28 février 2008

Archive journalière du 28 fév 2008

God Of War : Chains Of Olympus

God Of War : Chains Of Olympus sortira le 28 mars 2008 sur psp

En confiant le développement de son God Of War PSP à Ready at dawn, Sony pouvait vaquer sereinement à ses activités. En effet, difficile de ne pas faire aveuglément confiance à ce studio talentueux qui nous a gratifiés d’un excellent Daxter sur la portable de Sony. Mais comme vous savez qu’il faut toujours se méfier de l’eau qui dort, allons puiser à la source pour voir ce que nous réserve ce nouveau segment disponible dès le mois prochain

Alors que God Of War redéfinit les bases du beat’em all, God Of War II fit évoluer à son tour le matériau de base en transcendant ludiquement le terme « jouissance ». Si l’effet de surprise était passé, le jeu n’en resta pas moins un joyau du genre dont la pureté nous éblouira pendant, encore, de nombreuses années. Le postulat de Chains Of Olympus est donc le même dans le sens où les développeurs de Ready at dawn ont repris les préceptes de leur aînés en offrant au joueur un nouvel épisode dans la veine des précédents. De fait, au-delà de l’étonnement que peut susciter la maîtrise technique, avouons tout de même qu’on parcourt ce nouveau God Of War avec un peu moins d’entrain que lors des deux premières aventures de Kratos. Pour autant, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. God Of War : Chains Of Olympus est une claque visuelle et si l’aventure a des airs de déjà-vu, inutile de nier qu’on se tortille sur son siège en démembrant monstres et autres soldats destinés à mourir sous nos coups de hachoir.

 

gowcpp00b.jpg

Image de prévisualisation YouTube

 

Unreal Tournament III

enfin le nouveau Unreal Tournament 3 voici le trailer

On a rapidement annoncé le programme chez Epic quand il a fallu présenter le contenu d’Unreal Tournament 3 : plus rapide, plus simple et ne gardant que le meilleur des volets précédents. Et si au passage, on pouvait produire une belle vitrine technologique pour notre moteur 3D, ce serait bien aussi.

Il y a 3 ans, Epic nous sortait coup sur coup deux volets de sa série de shooters en ligne, les bien nommés UT 2003 et UT 2004. Deux excellents titres qui séduisent toujours les joueurs actuellement. Aujourd’hui, Unreal Tournament 3 n’est rien d’autre qu’une nouvelle itération de leur formule. Toujours fort amusant de par sa vitesse et sa violence, UT fait le ménage dans ses modes de jeu. On en dénombre 6 avec lesquels on sera vite familier. Deathmatch, Team Deathmatch ou Capture The Flag n’ont plus vraiment besoin d’être présentés et constituent toujours un noyau dur où la dextérité du joueur à viser juste et avec vitesse ne manque pas d’engendrer des crampes aux doigts de la main gauche. On évolue en terrain connu, profitant de sensations familières puisque les armes n’ont pas changé elles non plus. Canon Flak, lance-roquettes, link gun, ils répondent tous ou presque à l’appel et n’affichent que des modifications mineures de leur tir secondaire. Le fusil shock par exemple, voit l’enchaînement d’un tir secondaire et d’un tir principal légèrement rallongé, rendant un poil plus délicate la réalisation de la fameuse boule explosive. Rien de vraiment bouleversant donc. Bien qu’on ne se soit pas amusé à faire un comparatif détaillé, il semble également que les mouvements soient un peu plus rapides côté infanterie. Nous sommes en revanche certains qu’ils sont bien plus nerveux à bord des véhicules.

 

5037930110306.jpg

Image de prévisualisation YouTube

 

 




plabennecpoker |
Flyfflescodes |
HEX-Nihilo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | legrandvoleur
| sharukh
| Les cochons de l'espace